Cômense

Quels organes stimuler en fonction des Saisons ?

Amélie Delaporte-Digard
Printemps

En cette période printanière, la Nature reprend un nouvel élan, une nouvelle vitalité.
Bourgeons et fleurs apparaissent çà et là, laissant un incroyable sentiment d'harmonie.
C'est en observant ces phénomènes que j'ai voulu aborder avec vous le lien entre les saisons et les organes.
Pour tous les praticiens se basant sur les théories de la médecine chinoise, ce lien est très important. Mais beaucoup d'autres thérapies traditionnelles ont pu observer la corrélation entre les phénomènes du corps et les changements saisonniers.


D'après la Théorie des 5 mouvements, chaque organe correspond à une saison, un moment de la journée, une direction, une énergie climatique, une saveur, une odeur, une couleur, une émotion... Et chaque organe est relié aux autres organes, permettant un cycle permanent de mutation du monde.

Théorie des 5 mouvements

Le Printemps est donc relié à l'élément Bois et à l'organe Foie.
Afin d'harmoniser cette période, il est intéressant de favoriser l'activité du Foie, mais aussi de « sa mère », le Rein (dans le cycle des 5 mouvements, l’Eau engendre le Bois).


L'Eté est, quant à lui, en relation avec l'élément Feu et l'organe Coeur.
Il est bon d'aider le Coeur et le Foie pendant cette période estivale.


Pendant l'Eté prolongé (et oui, il y a 5 saisons dans la théorie chinoise) prenez soin de l'organe Rate (de l'élément Terre), et de « sa mère » le Coeur.


Dès la rentrée scolaire, l'Automne arrive avec la prépondérance du Poumon et du Métal. Stimuler le Poumon par des exercices respiratoires, et stimuler la Rate en faisant attention à son alimentation, ne feront qu’adoucir cette saison.


Puis l'Hiver avec le froid et l'élément Eau. Le Rein va donc être l'organe à réchauffer, ainsi que le Poumon qui restera important pour réguler les flux des liquides dans le corps.



Dès aujourd'hui, aidons le corps à garder sa souplesse, si essentielle au bon fonctionnement du Foie.


Mettez-vous debout, les pieds écartés de la largeur des hanches.

La main gauche se positionne sur le flanc gauche, les doigts en direction de l'aisselle. Si le poignet n'est pas assez souple, la main peut simplement se positionner sur la hanche gauche.

Le bras droit s'étire vers le ciel.
Sentez tout le flanc droit s'étirer.

Puis penchez votre buste légèrement sur la gauche.
Le dos reste sur le même plan, comme s'il était collé à un mur derrière soi.

Respirez profondément 10 fois, avant de revenir lentement.

Observez bien les multiples sensations avant de pratiquer l’exercice de l’autre côté.



Le Rein sera, lui, mieux stimulé grâce à des rotations.

Debout, pliez légèrement les jambes.
Jambes et bassin sont fixes pendant tout l’exercice.
Les 2 bras sont tendus devant vous, paume contre paume, à la hauteur des épaules.

A l'inspiration, le bras droit s'ouvre sur la droite, le plus loin possible. La tête suit ce mouvement.
Puis retour du bras devant vous à l'expiration.

A l'inspiration suivante, le bras gauche s'ouvre générant une rotation de la colonne, jusqu'à la tête.
L'expiration ramène ce mouvement.

5 fois de chaque côté.

Ces deux exercices sont idéaux en cette période où le Foie et le Rein sont les organes maîtres. Pratiquer tôt le matin agira plus en profondeur dans votre corps.

Bonne pratique !

Amélie Delaporte-Digard